• Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

     Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Chaque semaine, je fais faire à mes élèves une petite production d'écrits qui sert de support de travail pour l'étude de la langue. 

    Voici l'organisation sur la semaine : 

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Je propose des consignes d'écriture en fonction des projets de classe, des thèmes du moment ou encore, quand je sèche, dans les joggings d'écriture des cybercollègues --> Jogging d'écriture CM

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Je trouve les élèves particulièrement motivés à écrire leurs petites productions. Les consignes proposées les inspirent et ils font preuve d'imagination. Je constate de réels progrès depuis la mise en place de ce rituel hebdomadaire, aussi bien au niveau de l'orthographe, qu'au niveau de la syntaxe. 

    Les volontaires lisent leurs textes à la classe. C'est un moment très agréable et c'est aussi l'occasion pour les élèves d'observer les différences par rapport à leurs écrits pour une même consigne. Je trouve ces lectures valorisantes pour ceux qui partagent et enrichissantes pour ceux qui écoutent. 

    Enfin, nous tirons au sort une production qui sera notre texte de la semaine après accord de celui qui l'a écrit. Nous veillons à ce que se soit le texte d'un élève qui n'a pas déjà été tiré au sort. 

    Pour l'autodictée, si le texte est long et difficile, je réduis préalablement la quantité pour les élèves en difficulté

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Pour la correction collective, le texte est écrit au tableau. Je laisse 5 minutes aux élèves pour corriger les erreurs individuellement sur leur cahier de brouillon. Ensuite, ils proposent des corrections. J'incite les élèves à justifier verbalement leurs propositions ("Pourquoi ?" ou "Prouve-le"). C'est l'occasion de découvrir ou rebrasser les règles orthographiques. Je trouve cette phase méta-langagière particulièrement efficace. 

    Dans un premier temps, nous nous occupons de la correction orthographique. Ensuite, si nécessaire, nous apportons des modifications syntaxiques. 

    Quand le texte est "nettoyé", je le tape à l'ordinateur et je le distribue. Les élèves le collent dans le cahier de français, à la suite des précédents textes. 

    Je relève un point orthographique important soit en amont, repéré le jour 1, soit avec eux lors de la correction collective. Je propose une leçon ou alors nous écrivons une trace collective.  

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine 

    Nous travaillons sur le texte tiré au sort mais chaque élève doit corriger son texte. J'utilise notre codage habituel pour corriger les productions > article sur les outils pour les élèves ou l'outil de réécriture. Je corrige moi-même les erreurs difficiles en fonction des élèves. Contrairement aux productions plus longues, plus ponctuelles et plus poussées, ici, il n'y a qu'une seule réécriture.

    Je corrige ce dernier jet en ajoutant les mots qui seront ajoutés au lexique personnel.

    Les élèves rangent ensuite leurs productions dans leurs porte-vues d'écriture. 

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Nous faisons ponctuellement des projets d'écriture avec des productions plus longues et plus travaillées mais aussi des écrits dans les différentes disciplines qui ne sont pas du tout retravaillés d'un point de vue orthographique. Bref, on fait un peu de tout ! 

     

    Des idées d'activités grammaticales sur le texte de la semaine

    (on peut proposer différentes consignes pour la différenciation) : 

    - Ajouter des adjectifs, des compléments du nom ou des relatives pour enrichir les groupes nominaux du texte.

    - Ajouter des compléments de phrase : où, quand, comment ?

    - Changer le sujet pour travailler sur les accords verbaux et les accords dans le groupe nominal.

    - Trouver la nature des mots.

    - Identifier le sujet, le prédicat, le verbe, les compléments de verbe, les compléments de phrase dans chaque phrase. 

     

    Pour ces activités grammaticales, les élèves sont amenés à recopier le texte de différentes façons. C'est une bonne préparation à l'autodictée. 

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Pour les élèves pour lesquels j'ai repéré des difficultés à l'autodictée, je travaille avec un petit groupe pour les aider à mémoriser le texte et à l'écrire sans erreur. On copie avec le modèle puis on réécrit sans modèle. On procède phrase par phrase en pointant les difficultés et en rappelant les règles d'orthographe. On surligne dans le texte distribué les mots sur lesquels ils devront être vigilants en retravaillant seuls à la maison. 

    Pendant ce temps, le reste de la classe travaille sur des exercices d'entraînement en étude de la langue sur la notion travaillée en jour 2 ou est en plan de travail. 

     

    Fiche : écriture de la semaine 

    Mes élèves travaillent sur une fiche que j'ai préparée, mais ce travail peut très bien se faire sur une feuille de classeur ou sur cahier. 

    Pour cette activité, je préfère gagner du temps pour ce qui concerne la présentation du travail. Aussi, le nombre de lignes limite naturellement la quantité d'écriture. Enfin, c'est un support que je trouve ergonomique et simple pour la correction de l'enseignant.  

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semainefiche d'écriture

     

    Ces articles peuvent vous intéresser 

    Lexique personnel : pour travailler l'orthographe lexicale

    Des outils pour l'écriture

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Décembre 2016 à 20:13
    Ayleen & Kyban

    J'adore l'idée ! Il est vrai que pour l'heure, j'utilise mes propres textes de dictée mais le principe de partir des productions d'élèves est vraiment chouette. Comment gères-tu la longueur des productions par contre ? Je vois qu'avec mes CE2, 35 mots, c'était déjà beaucoup en début d'année (2 ou 3 phrases) et ça commence tout juste à rentrer pour la plupart (en dictée, je n'ose imaginer en autodictée).

    Mais en production, certains vont parfois plus loin, ou en ont envie en tout cas, même quand on limite le temps. Je leur indique donc, en général, le nombre de phrases maximum (les plus forts font, du coup, des phrases complexes pour "tricher" :P).

      • Samedi 24 Décembre 2016 à 10:19

        Je demande aux élèves un texte court. Certains écrivent toujours des tartines en production d'écrits, ici, ils vont devoir faire un effort de synthèse. J'ai fait une fiche où j'ai limité à 5 lignes pour écrire. J'utilise les consignes de jogging d'écriture  qui incite à écrire de petits textes. 

        Nous faisons aussi des productions plus complètes sans limitation niveau quantité à d'autres moments.  

        Super la stratégie des phrases complexes !!! Un bel entraînement d'écriture ça ! he

      • Samedi 24 Décembre 2016 à 12:13
        Ayleen & Kyban

        Ce n'est pas moi qui le leur ait soufflé à vrai dire. En fait, spontanément, ils font des phrases interminables. Du coup, dès qu'on a vérifié les trois critères de la phrase (majuscule, point, sens), on cherche les verbes. Ainsi, on a défini qu'on ne pouvait avoir plusieurs verbes qu'à condition d'avoir un "mot de liaison". Petit à petit, on a enrichi notre liste de mots de liaisons (et, qui, mais, etc.) sans distinction de nature. Les plus avancés se sont appropriés cette connaissance.

        Maintenant, en correction, quand on voit qu'un élève a dépassé le nombre de phrases de peu, on cherche comment on peut garder ce texte en le modifiant légèrement pour rester dans le cadre de la consigne.

        L'idée des lignes est aussi bien, mais comme je travaille sur cahier, je n'ai pas un espace limité. N'as-tu jamais droit au "Maitresse, et si j'ai plus de place ?". Cela dit, pour une dictée, je ne vois pas bien comment faire mieux : le coup des phrases complexes rallongerait indéfiniment les productions à apprendre par cœur, ce ne serait pas une très bonne idée.

    2
    Samedi 24 Décembre 2016 à 15:02

    Génial. J'ai déjà piqué la phrase de la semaine. J'ai commencé un doc comme le tien pour qu'ils fassent des jogging d'écriture. Je vais m'inspirer.... Merci...

      • Samedi 24 Décembre 2016 à 15:07

        Je peux t'envoyer la version modifiable si tu veux ! wink2

    3
    Samedi 24 Décembre 2016 à 15:17

    Je crois que je vais les faire écrire sur leur cahier d'écrivain?? C'est juste comme ça que j'aimerais travailler. Mais je sais que c'est pas mal de logistic....

      • Samedi 24 Décembre 2016 à 15:20

        Ah oui le cahier d'écrivain, c'est une bonne idée. Nous nous avons un porte-vue d'écrivain. J'ai choisi ce support car nous pouvons y glisser les copies des écrits que nous envoyons aux correspondants par exemple. 

        Oui je pense que ça demande une certaine organisation mais comme pour tout, ils finissent par prendre des habitudes. 

    4
    Samedi 24 Décembre 2016 à 18:04

    En voilà une idée proche de la pédagogie Freinet, il ne manque plus que la liberté d'écriture du texte au lieu d'imposer un sujet :)

      • Samedi 24 Décembre 2016 à 19:17

        J'ai aussi proposé des textes libres avec toilettage orthographique et chasse aux mots. Mais j'aime bien faire varier les plaisirs. wink2

    5
    Mardi 3 Janvier à 16:47

    Je serai intéressée par ton petit bilan après une utilisation sur une semaine complète. Est-ce gérable ? A quel rythme ?

    6
    Vendredi 13 Janvier à 18:32
    Tu as lancé tout ça?', qu'est ce que ça donne??
    7
    Vendredi 13 Janvier à 22:18

    Ah oui ! Désolée Karen, j'étais passée à côté de ton message. oops

    Après deux semaines d'utilisation, je trouve cette organisation sur trois jours parfaitement gérable.

    Les élèves accrochent bien, ils font des efforts sur leurs écrits. Le nettoyage orthographique est très riche et permet de rebrasser de nombreuses règles orthographiques. Au niveau grammaire, le troisième jour, nous faisons une chasse aux mots (nature des mots), nous travaillons aussi sur les fonctions et nous faisons de l'enrichissement : ajouter des adjectifs, des compléments du nom, des compléments de phrase, des connecteurs, des conjonctions... 

    Je trouve la fiche de jogging très fonctionnelle, aussi bien niveau lisibilité pour les élèves qu'au niveau correction pour moi. 

    Parallèlement, nous avons des projets d'écriture plus individuels. 

    Je continue sans rien changer. 

    cool

      • Samedi 14 Janvier à 21:45

        Merci beaucoup pour ta réponse. Ca m'intéresse beaucoup. L'idée de choisir le texte de la semaine et de travailler dessus est géniale. Je vais y réfléchir sérieusement...

      • Dimanche 15 Janvier à 10:11

        cool Tiens moi au courant de l'avancée de ta réflexion ! wink2

    8
    Lundi 27 Février à 18:59

    Article édité - Explications étoffées et fiche remise en page. 

      • Lundi 27 Février à 19:05
        Ayleen & Kyban

        Ouah ! La nouvelle fiche est super bien ! ^^

      • Lundi 27 Février à 19:11

        he Merci Ayleen & Kyban !!! 

      • Lundi 27 Février à 19:23
        Ayleen & Kyban

        Juste Ayleen, ça marche aussi, Kyban c'est le renardeau (et non, je ne suis pas schyzo :P).

      • Lundi 27 Février à 19:32

        Ok ! C'est noté Ayleen ! 

    9
    Lundi 27 Février à 21:55

    Ca me donne trop envie. Mais je vais devoir ajouter des heures dans la journée ...... !!! Merci pour ce complément d'article!

      • Lundi 27 Février à 23:33

        Ça ne coûte rien d'essayer et d'adapter si besoin ! wink2

        La classe gagne petit à petit en temps et en efficacité avec ce rituel. 

    10
    Lundi 27 Février à 22:11

    Très sympa ce fonctionnement ! Merci pour tous tes documents et pour tes explications .. ça donne envie d'essayer ...

    Pour le moment, on travaille chaque matin en jogging d'écriture (libre ou à partir d'un thème selon les jours). On vote pour un texte le mercredi, qu'on réécrit collectivement le jeudi. Par contre, le travail de dictée est totalement "déconnecté" du travail d'écriture... J'utilise les dictées quotidiennes de Mallory cette année.

    Quel avantage vois-tu à lier autodictée et production d'écrit?

      • Mardi 28 Février à 00:14

        J'ai choisi le 3 en 1 - production, étude de la langue, autodictée - car je trouve que c'est particulièrement complet et efficace pour travailler, rebrasser, consolider et réinvestir les différentes notions et compétences aux programmes. 

        J'ai remarqué que les élèves sont plus motivés et plus investis à travailler la langue quand il s'agit d'améliorer leurs textes, ceux de leurs camarades.  

        Pour l'autodictée... Le travail de correction collective et les activités grammaticales sur le texte facilitent la mémorisation du texte, d'autant plus qu'il s'agit d'un texte court (2 ou 3 phrases). A la fin de la semaine, les élèves ont déjà bien retenu le texte. Et dans le sens inverse, quand ils s'entraînent à mémoriser le texte et l'orthographe des mots, ils remobilisent ce qui a été vu lors de la correction collective, ils consolident le travail de la semaine. Aussi, l'autodictée permet aux élèves de mémoriser des structures syntaxiques qu'ils peuvent ensuite réinvestir dans leurs propres écrits.

        La production et l'autodictée se sont retrouvées liées malgré moi... Hihihi ! La production comme point de départ, pour faire sens à un travail d'étude de la langue et l'autodictée (préparée) comme consolidation. 

        Mais je pense que le travail de production ne doit pas se limiter à cela et je propose d'autres productions d'écrits ou projets d’écriture ponctuellement, avec des démarches complètement différentes. 

        J'espère avoir répondu à ta question... oops

         

    11
    Samedi 4 Mars à 15:09

    J'adore, j'adore, j'adore ! J'ai commencé la méthode Picot cette année que je trouver super pour l'étude de la langue, mais comme je travaille avec des ados je suis un peu gênée par certains textes que je trouve un peu "gamins" pour eux (ceci dit eux ça ne les gène pas lol !). Bref je trouvais cela intéressant mais à perfectionner... Et après avoir lu ton article c'est la révélation ! Je vais le lancer aussi, faire un peu un mix de tout cela. Je commence dès lundi !!!! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :