•  Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Chaque semaine, je fais faire à mes élèves une petite production d'écrits qui sert de support de travail pour l'étude de la langue. 

    Voici l'organisation sur la semaine : 

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Je propose des consignes d'écriture en fonction des projets de classe, des thèmes du moment ou encore, quand je sèche, dans les joggings d'écriture des cybercollègues --> Jogging d'écriture CM

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Je trouve les élèves particulièrement motivés à écrire leurs petites productions. Les consignes proposées les inspirent et ils font preuve d'imagination. Je constate de réels progrès depuis la mise en place de ce rituel hebdomadaire, aussi bien au niveau de l'orthographe, qu'au niveau de la syntaxe. 

    Les volontaires lisent leurs textes à la classe. C'est un moment très agréable et c'est aussi l'occasion pour les élèves d'observer les différences par rapport à leurs écrits pour une même consigne. Je trouve ces lectures valorisantes pour ceux qui partagent et enrichissantes pour ceux qui écoutent. 

    Enfin, nous tirons au sort une production qui sera notre texte de la semaine après accord de celui qui l'a écrit. Nous veillons à ce que se soit le texte d'un élève qui n'a pas déjà été tiré au sort. 

    Pour l'autodictée, si le texte est long et difficile, je réduis préalablement la quantité pour les élèves en difficulté

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Pour la correction collective, le texte est écrit au tableau. Je laisse 5 minutes aux élèves pour corriger les erreurs individuellement sur leur cahier de brouillon. Ensuite, ils proposent des corrections. J'incite les élèves à justifier verbalement leurs propositions ("Pourquoi ?" ou "Prouve-le"). C'est l'occasion de découvrir ou rebrasser les règles orthographiques. Je trouve cette phase méta-langagière particulièrement efficace. 

    Dans un premier temps, nous nous occupons de la correction orthographique. Ensuite, si nécessaire, nous apportons des modifications syntaxiques. 

    Quand le texte est "nettoyé", je le tape à l'ordinateur et je le distribue. Les élèves le collent dans le cahier de français, à la suite des précédents textes. 

    Je relève un point orthographique important soit en amont, repéré le jour 1, soit avec eux lors de la correction collective. Je propose une leçon ou alors nous écrivons une trace collective.  

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine 

    Nous travaillons sur le texte tiré au sort mais chaque élève doit corriger son texte. J'utilise notre codage habituel pour corriger les productions > article sur les outils pour les élèves ou l'outil de réécriture. Je corrige moi-même les erreurs difficiles en fonction des élèves. Contrairement aux productions plus longues, plus ponctuelles et plus poussées, ici, il n'y a qu'une seule réécriture.

    Je corrige ce dernier jet en ajoutant les mots qui seront ajoutés au lexique personnel.

    Les élèves rangent ensuite leurs productions dans leurs porte-vues d'écriture. 

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Nous faisons ponctuellement des projets d'écriture avec des productions plus longues et plus travaillées mais aussi des écrits dans les différentes disciplines qui ne sont pas du tout retravaillés d'un point de vue orthographique. Bref, on fait un peu de tout ! 

     

    Des idées d'activités grammaticales sur le texte de la semaine

    (on peut proposer différentes consignes pour la différenciation) : 

    - Ajouter des adjectifs, des compléments du nom ou des relatives pour enrichir les groupes nominaux du texte.

    - Ajouter des compléments de phrase : où, quand, comment ?

    - Changer le sujet pour travailler sur les accords verbaux et les accords dans le groupe nominal.

    - Trouver la nature des mots.

    - Identifier le sujet, le prédicat, le verbe, les compléments de verbe, les compléments de phrase dans chaque phrase. 

     

    Pour ces activités grammaticales, les élèves sont amenés à recopier le texte de différentes façons. C'est une bonne préparation à l'autodictée. 

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

    Pour les élèves pour lesquels j'ai repéré des difficultés à l'autodictée, je travaille avec un petit groupe pour les aider à mémoriser le texte et à l'écrire sans erreur. On copie avec le modèle puis on réécrit sans modèle. On procède phrase par phrase en pointant les difficultés et en rappelant les règles d'orthographe. On surligne dans le texte distribué les mots sur lesquels ils devront être vigilants en retravaillant seuls à la maison. 

    Pendant ce temps, le reste de la classe travaille sur des exercices d'entraînement en étude de la langue sur la notion travaillée en jour 2 ou est en plan de travail. 

     

    Fiche : écriture de la semaine 

    Mes élèves travaillent sur une fiche que j'ai préparée, mais ce travail peut très bien se faire sur une feuille de classeur ou sur cahier. 

    Pour cette activité, je préfère gagner du temps pour ce qui concerne la présentation du travail. Aussi, le nombre de lignes limite naturellement la quantité d'écriture. Enfin, c'est un support que je trouve ergonomique et simple pour la correction de l'enseignant.  

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semaine

     

    Etude la langue à partir des productions des élèves : le texte de la semainefiche d'écriture

     

    Ces articles peuvent vous intéresser 

    Lexique personnel : pour travailler l'orthographe lexicale

    Des outils pour l'écriture

    Pin It

    31 commentaires
  •  

    Petit projet d'écriture à partir du texte "La chose" de B. Friot

     

    Télécharger « La Chose texte - CH.pdf »

    Télécharger « La chose - Questions orales - CH.pdf »

    Télécharger « La chose - enrichir un texte avec des adjectifs - CH.pdf »

    La pétoche

    Après lecture des textes de mes élèves, j'ai observé que dans l'ensemble, ils avaient des difficultés à ponctuer leurs textes. Beaucoup de textes avec une majuscule au début et un point à la fin du texte. J'ai donc retapé le texte d'un élève en ne laissant que le problème de ponctuation et les élèves devaient rajouter la ponctuation. 

    Codage pour corriger le texte 

    Leçon sur l'adjectif

     

    Pin It

    5 commentaires
  •  

    Dans les nouveaux programmes, l'écriture est belle et bien remise en avant. Ils insistent sur le fait d'écrire dans tous les domaines disciplinaires. J'aime l'idée car je pense qu'en écrivant leur propre trace, les élèves comprennent mieux et s'approprient davantage le contenu de la leçon. Le seul inconvénient, c'est que cela prend du temps.

     

    Voici comment j'organise la séance d'écriture de la trace en fin d'une séquence d'histoire ou de géographie.

     

    Ecriture de la trace en histoire ou en géographie

     

    En groupe classe :

         - Lister les thèmes à aborder dans la leçon.

         - Répartir les thèmes : chaque groupe de travail choisit un thème. 

         - Oraliser le contenu de chaque thème en groupe classe. 

     

    ♦ Par groupe de travail : écriture de quelques lignes sur le thème donné.  

     

    ♦ En groupe classe : chaque groupe dicte son texte à l'enseignant(e) qui écrit au tableau ; il peut être amélioré ou complété par le groupe classe. 

     

    Individuel : copie de la trace collective sur le cahier. 

     

     

     

    Télécharger « Ecriture de la trace en géographie ou histoire - CH.docx »

    Télécharger « Ecriture de la trace en géographie ou histoire - CH.pdf »

     

     

    A la fin de chaque séquence, j'organise aussi un petit défi qui aide les élèves à bien mémoriser la leçon. 

    Ecriture de la trace en histoire ou en géographie

    Ecriture de la trace en histoire ou en géographie

    Pin It

    7 commentaires
  • Pour commencer l'année 2016 avec de bonnes résolutions, je vais proposer cette production d'écrits à mes élèves. 

    Production d'écrits : Mes résolutions 2016

     

    Dans le cadre, en haut à droite, ils se dessinent et écrivent leur prénom en dessous. 

    Ils pourront colorier les cadres et le 2016. 

     

    Pin It

    56 commentaires
  • Max de Giovannetti

    Gros coup de Max de Giovannetti

    Vous ne trouverez pas un seul mot dans ce livre de Giovannetti qui raconte l'histoire de Max, un hamster farfelu et maladroit. 

    Une occasion de travailler la production d'écrits avec une belle touche d'humour. 

    Max de Giovannetti

    Rigolett a posté un article très intéressant sur Les bandes dessinées sans texte.

    Cela m'a inspirée et je lui ai parlé de Max.

    Max de Giovannetti

     

    Quelques idées à l'écrit ou à l'oral : 

    - Couper l'histoire en deux puis laisser imaginer la suite. 

    - Ajouter des paroles. 

    - Faire raconter l'histoire (narrateur extérieur ou narrateur Max). 

     

    En arts visuels : 

    Ajouter un fond. 

     Dessiner une fin possible (enlever les dernières images). 

    Transformer en BD avec des couleurs, des bulles et/ou un fond. 

     

    Lecture d'images - comprendre :

    - Comment l'auteur arrive t-il à nous faire sourire/rire ?

    - En quoi ce personnage est-il attachant ? 

     

    Max de Giovannetti

    Max de Giovannetti

     Max de Giovannetti

     Max de Giovannetti

     

     

     

      

    Pin It

    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique